l'art un placement culturel et une valeur refuge

Alors que le CAC40 a atteint son niveau le plus bas depuis décembre 2018 et que la chute du cours du pétrole et l’épidémie de Coronavirus font craindre à une récession, l’art suscite plus que jamais l’attention.

Les places financières fragilisées par les événements n’ont plus la faveur des investisseurs qui se tournent naturellement vers les valeurs refuges parmi lesquelles se trouvent les oeuvres d’art. Peu sensibles à la crise, elles offrent un bon rendement et une fiscalité avantageuse tout en apportant une dimension culturelle à vos investissements…

La connaissance de l’art

S’il n’est en rien nécessaire d’être diplômé en histoire de l’art pour investir dans des oeuvres, une bonne connaissance du marché vous aidera à placer votre argent judicieusement. Comme disent les investisseurs : “la connaissance c’est le pouvoir”.

Avant de franchir le pas, formez-vous à la compréhension du marché, étudiez l’oeuvre, l’artiste et son environnement. Apprenez à appréhender les différents styles, courants, techniques, etc.

L’artiste

Se renseigner sur l’artiste est un point essentiel. A t-il déjà :

  • Participé à des expositions prestigieuses ?
  • Collaboré avec des artistes reconnus ?
  • Une forte couverture médiatique ?
  • Des oeuvres fortes et reconnues ?

La réponse à ces questions vous aideront à vous faire un avis sur sa cote et sur son potentiel. Dans la mesure du possible, nous vous invitons à faire appel à des professionnels. Leur connaissance pointue du marché et leurs expériences vous garantissent un investissement raisonné à réaliser en toute confiance.

L’oeuvre

Une fois que vous avez validé le caractère “bankable” d’un artiste il vous faut choisir une oeuvre. À ce stade, le mot d’ordre est le suivant : Achetez une oeuvre que vous appréciez, car l’art est avant tout une affaire de goût.

Bien-sûr, c’est un investissement non négligeable qui nécessite une réflexion. Mais l’achat d’une oeuvre d’art n’a pas grand chose à voir avec celui d’une action. Elle reflète ce que vous êtes, votre personnalités et vos goûts. C’est une passion et un coup de coeur émotionnel avant d’être un placement financier. D’ailleurs, les investissements les plus lucratifs sont souvent le fruit d’un achat passion plus que d’une analyse pointilleuse du potentiel de l’oeuvre.

Une belle rentabilité

L’art est un investissement qu’il convient d’envisager à moyen long terme. La durée minimum conseillée étant de 12 ans. Mais si le marché supporte mal la spéculation, la plus-value de revente atteint régulièrement les 8% annuels. Bien entendu, pour obtenir ce genre de résultat, il vous faudra investir dans des oeuvres déjà appréciées (on parle d’un montant de 20.000€ minimum). Dans le cas contraire, difficile d’envisager une grosse opération à la revente.

Une fiscalité douce

La fiscalité sur les oeuvres d’art peut s’avérer nettement plus avantageuse que celle appliquée sur les autres leviers d’investissements possibles.

L’exonération peut même être totale si la valeur de l’oeuvre n’excède pas les 5.000€. Au dessus de ce montant deux solutions s’offrent à vous :

  • Le régime “forfaitaire” correspondant à 6,5% du prix
  • Le régime “réel” (19% de taxe et 17,2% de prélèvements sociaux prélevés sur les gains)

Dans le cas du régime “réel”, un abattement de 5% par an s’applique sur la taxe. De ce fait, les plus-values sont totalement exonérées d’impôts au bout de 22 ans de détention.

La taxation sur les droits de succession est également spécifique et intéressante.

Faut-il investir dans les oeuvres d’art ?

Traditionnellement vu comme un investissement moins performant que les actions, notamment depuis la dématérialisation et l’augmentation du monétaire, l’art est désormais un placement de niche, dont le nombre de transactions annuelles est inférieur à une semaine d’activité du CAC40.

Niveau rentabilité, les dernières années ont montré que l’art pouvait constituer un investissement rentable. Un phénomène renforcé par le fait que les oeuvres d’art ne sont pas soumises à l’IFI.

C’est également un bon moyen d’investir dans un marché fiable car beaucoup moins exposé aux éventuelles crises, qu’elles soient écologiques, monétaires, financières ou sociales.

Mais malgré tout ces atouts, l’art reste avant tout un placement plaisir qui n’a pas ou peu d’équivalent en la matière. Un investissement qu’il convient d’envisager pour diversifier son patrimoine et mettre un peu d’émotion dans ce dernier.